Personne n'est parfait

Hommage à Hirotada Ototake, Japonais né sans bras ni jambes qui nous donne une formidable leçon d'amour de la vie et du prochain dans son livre Personne n'est parfait.




 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Familles recomposées

Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie
Admin
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 51
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Familles recomposées   Sam 8 Déc - 0:03

Je ne suis pas concernée par les familles recomposées, j'ai grandi avec mes deux parents et je suis célibataire de statut, c'est à dire que je ne vis pas avec mon copain, je vis juste avec mon fils.
Mais j'ai trouvé un article intéressant sur le statut de beau-parent.
Intéressant parce qu'écrit par quelqu'un de droite catholique, donc qui réunit les idées de ceux qui disent beaucoup de choses très différentes de tous les autres en général.

http://www.libertepolitique.com/public/decryptage/article-2059-Le-statut-du-beau-parent-%3A-juridiquement-inutile-et-socialement-dangereux.html

Seulement voilà, depuis 2005 où j'ai fréquenté un forum catholique de droite tenu par des jeunes catholiques (forum où je ne vais plus du tout depuis quelques semaines), je m'étais déjà rendu compte de certains défauts de l'éducation catholique de droite.
Et dans cet article, je retrouve les mêmes tabous, les mêmes ignorances, les mêmes préjugés que j'ai déjà pu constater avant.

Je vais citer quelques extraits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://100pour100provie.forumotion.com/
Sophie
Admin
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 51
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Familles recomposées   Sam 8 Déc - 0:58

Citation :
Pour elle, le statut du beau-parent est réducteur et doit être élargi. Devant les doutes exprimés par certains participants du colloque, elle propose que ce statut ne soit pas obligatoire, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire. D’où l’importance qu’elle attache à « préserver l’enfant des ruptures de liens ». Or la première rupture dont il faudrait préserver l’enfant n’est-elle pas celle qui le sépare de ses parents ? Mme Versini ne propose rien d’autre que la banalisation du lien de l’enfant avec son parent non gardien, et la mise en concurrence de celui-ci avec les beaux-parents ou les tiers successifs (compagnons ou compagnes de son parent gardien) avec qui il pourrait avoir des liens affectifs…
"banalisation", "mise en concurrence"... qu'est-ce qu'il ne faut pas lire !
Banaliser ou pas le lien entre l'enfant et le beau-parent ne changera rien. Il y a des enfants qui aiment leurs beaux-parents, d'autres qui les aiment moins. Il y a même des enfants qui aiment le copain de leur mère alors même que celui-ci ne vit pas à la maison, je suis bien placée pour le savoir. C'est une question de personne, pas de statut.
L'enfant aime l'adulte qu'il veut, et en plus il sait toujours très bien qui est son vrai parent.
Je retrouve là la très grande peur typique des catho de droite...
Citation :
2/ Le maintien des liens affectifs de l’adulte avec l’enfant

En cas de nouvelle séparation, l’article 371-4 de la loi de 2002 prévoit que le beau-parent (ou le tiers) peut entretenir des liens avec l’enfant, à charge pour le juge d’en fixer les modalités. La proposition Versini est de maintenir des liens entre l’enfant et le tiers, et de consacrer « le droit de l’enfant d’entretenir des relations personnelles avec ce tiers ». On peut imaginer qu’en cas de séparations successives, l’enfant établisse des liens avec un grand nombre d’adultes...
Oui, et alors ? Ca dérange aussi ça, on dirait. C'est drôle, mais j'ai l'impression que ces gens qui ne connaissent que le mariage unique éternel avec une progéniture élevée dans l'amour et dans la joie comme "la petite maison dans la prairie" ont peur que les enfants des familles recomposées puissent être capables d'aimer plusieurs adultes. A croire que ça révélerait des lacunes chez les familles BCBG de droite !
Citation :
IV- DES PERSPECTIVES DESASTREUSES

1/ Les conséquences pour l’enfant

Rare sont les adultes accueillis à bras ouverts par les enfants de leur nouveau conjoint. Et si dans certains cas, l’enfant retrouve un climat plus serein, la plupart des enfants ne souhaitent pas qu’un tiers remplace son parent absent. En désignant comme beau-parent le nouveau conjoint de son parent gardien, la loi ou la convention conduiraient à reconnaître juridiquement que plusieurs adultes pourraient exercer sur l’enfant une part d’autorité parentale en rivalité et en concurrence.

Établir par convention (ou par la loi) un statut du beau-parent ou du tiers, entrainerait pour le parent non gardien l’abandon de fait et de droit de son autorité parentale, qu’il le veuille oui non, pour la seule raison qu’il est séparé et qu’il n’a pas la garde de ses enfants.

Alors que dans 75% des divorces et séparations, l’enfant est confié à la mère, ce statut conduirait à éloigner davantage le père.
Mais c'est vachement stéréotypé je trouve. Ils en oublient carrément que les enfants et les adultes des familles recomposées ont aussi chacun une sensibilité et une âme.
Ce n'est qu'une théorie, elle ne vaut rien. Ou sinon on pourrait établir la théorie inverse : ils disent que la plupart des enfants ne souhaitent pas qu’un tiers remplace son parent absent. Moi si je veux je dis que la plupart des enfants de couples divorcés ont au moins un parent immature dont ils souffrent et qu'ils souhaiteraient justement qu'un parent "normal" arrive dans leur vie pour combler le manque.
Et il ne s'agit pas là d'une théorie mais de constats.

Quant aux parents qui n'ont pas la garde, parmi eux il y a de tout. Il y a les faibles, les forts. Ceux qui s'en foutent, ceux qui tiennent à jouer leur rôle. Les immatures, et les responsables. Et chez les beaux-parents, pareil.
Donc ça dépend de chaque cas et on ne peut pas généraliser à ce point et surtout pas imaginer des conséquences à des situations qu'on n'a non seulement pas vécues, mais qu'on ne connait pas pour n'avoir jamais côtoyé de familles recomposées, ce qui est le cas des cathos de droite en général.

Mais je remarque surtout une chose, c'est que comme toujours, ils ont peur que la chrétienté disparaisse, et comme ils voient sûrement les actes du diable dans ce phénomène de familles recomposées qui n'est pas trop au diapason avec les devoirs chrétiens, ils supposent que les enfants ne peuvent être que perturbés, parce que les beaux parents ne peuvent être que perturbateurs - voire mauvais.

C'est dommage, parce qu'on dirait bien qu'ils n'ont jamais vu d'enfants guérir des beaux-parents blessés dans leur coeur, ou l'inverse, et ça moi ça me fait flipper.

Parce que ça veut dire que sont désignés pour enseigner l'amour du prochain des gens qui finalement ont peur et ne savent pas aimer d'autres personnes que leurs parents.

De toute façon, avec le forum catho d'où je suis sortie, j'ai compris que les jeunes catho de droite subissent tous le même lavage de cerveau et qu'ils deviennent des gens certes bien élevés, mais qui ont du mal à grandir tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://100pour100provie.forumotion.com/
 
Familles recomposées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» familles recomposées, familles d'accueil, quelles règles en matière de PEC?
» Le psychopathe avait été confondu par les expertises
» Nom de famille à double tiret
» Familles recomposées : comment assurer l'équité entre tous les enfants au moment de la transmission ?
» Recherche FAMILLES LECLERC à Saint - Vigor d'Immonville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Personne n'est parfait :: Bien Grandir-
Sauter vers: