Personne n'est parfait

Hommage à Hirotada Ototake, Japonais né sans bras ni jambes qui nous donne une formidable leçon d'amour de la vie et du prochain dans son livre Personne n'est parfait.




 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Donner sa vie pour son enfant

Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie
Admin
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 51
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Donner sa vie pour son enfant   Ven 11 Jan - 11:26

Gianna (Jeanne, en français) Beretta est née à Magenta (diocèse de Milan), le 4 octobre 1922, dixième de 13 enfants. Toute jeune elle accueillit sans réserve le don de la foi et l’éducation chrétienne limpide qu’elle reçut de ses parents, et qui l’amènent à considérer la vie comme un don merveilleux de Dieu, à avoir confiance dans la Providence, à être certaine de la nécessité et de l’efficacité de la prière. Sa première communion à l’âge de cinq ans et demi marque chez Gianna un moment important, et fut le début d’une fréquentation assidue de l’Eucharistie qui devint soutien et lumière de son enfance, de son adolescence et de sa jeunesse.

Les difficultés et les souffrances ne lui manquent pas durant ces années: changements d’écoles, santé délicate, déménagements de la famille, maladie et mort de ses parents. Mais tout cela ne la troubla pas, étant donné la richesse et la profondeur de sa vie spirituelle; au contraire, elle affina sa sensibilité et renforça ses vertus.

Pendant les années passées au lycée et à l’Université, c’est une jeune fille douce, décidée et réservée; et, tout en se consacrant avec soin à ses études, elle traduit sa foi en un engagement généreux d’apostolat auprès des jeunes d’Action Catholique, et de charité auprès des personnes âgées et des nécessiteux dans les Conférences St-Vincent-de-Paul. Diplômée en médecine et chirurgie en 1949 à l’Université de Pavie, elle ouvre en 1950 un dispensaire médical; elle se spécialise en pédiatrie à l’Université de Milan en 1952, et a une prédilection spéciale, parmi ses malades, pour les mamans, les enfants, les personnes âgées et les pauvres.

Dans son œuvre de médecin, qu’elle ressent et pratique comme une mission, elle développe son engagement généreux dans l’Action Catholique, en se consacrant aux très jeunes filles, et, dans le même temps, elle exprime dans le ski et l’alpinisme, sa grande joie de vivre et de jouir des grandeurs de la création. Elle s’interroge, en priant, et en faisant prier, sur sa vocation qu’elle considère aussi comme un don de Dieu. Ayant choisi la vocation au mariage, elle s’y donne avec tout son enthousiasme pour «former une famille vraiment chrétienne».

Elle se fiance avec l’ingénieur Pietro Molla et vit ses fiançailles dans la joie et dans l’amour. Elle se marie le 24 septembre dans la Basilique de San Martino à Magenta. C’est une épouse heureuse. Au mois de novembre 1956, elle devient maman d’un premier fils, Pierluigi; au mois de décembre 1957, d’une fille, Mariolina; au mois de juillet 1959, d’une autre fille, Laura. Elle sait harmoniser, avec simplicité et équilibre, les devoirs de mère, d’épouse, de médecin, et la grande joie de vivre.

Au mois de septembre 1961, à la fin du deuxième mois de grossesse, elle est frappée par le mystère de la souffrance, avec un fibrome à l’utérus. Avant l’intervention nécessaire, tout en sachant le risque que la poursuite de la grossesse comportait, elle supplie le médecin de sauver la vie qu’elle porte dans son sein, et se confie à la Providence. La vie est sauvée, elle remercie le Seigneur et passe les sept mois qui la séparent de l’accouchement avec une force incomparable et avec un engagement sans changement de mère et de médecin. Elle a peur que l’enfant qu’elle porte dans son sein puisse naître malade, et demande à Dieu qu’il n’en soit pas ainsi.

Quelques jours avant l’accouchement, tout en se confiant toujours en la Providence, elle est prête à donner sa vie pour sauver celle de son enfant. «Si vous devez décider entre moi et l’enfant, aucune hésitation: choisissez, et je l’exige, l’enfant». Le matin du 21 avril 1962, elle donne le jour à Gianna Emanuela, et, le matin du 28 avril, malgré tous les efforts et tous les soins pour sauver les deux vies, au prix de très grandes souffrances, après avoir répété l’invocation «Jésus je vous aime, Jésus je vous aime», elle meurt saintement. Elle avait 39 ans.
Ses funérailles furent une grande manifestation unanime d’émotion profonde, de foi et de prière. Elle fut béatifiée par le Pape Jean-Paul II, le 24 avril 1994, Année Internationale de la Famille, et canonisée le 16 mai 2004. Aujourd’hui, Gianna Emanuela est devenue médecin, comme sa mère.

http://www.cursillos.ca/action/modeles/gianna.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://100pour100provie.forumotion.com/
Sophie
Admin
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 51
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Donner sa vie pour son enfant   Ven 11 Jan - 11:35

J'ai parlé de Gianna Beretta Molla pour pouvoir ensuite copier l'article ci-dessous.

Caroline Aigle avait tout. La beauté, l'intelligence, le succès. Polytechnicienne à 20 ans, première femme pilote de chasse à 25, elle avait aussi rencontré l'amour en la personne de Christophe, un autre pilote.

Six ans de passion. Un premier enfant en 2005, une deuxième grossesse en 2007. Caroline a alors 35 ans.

Et puis un jour c'est un médecin qui lui annonce le pire d'une voix embarrassée. Mélanome, tumeur, métastases... cancer. Caroline est condamnée. Seul maigre espoir : un traitement de choc dont on peut espérer des résultats. Mais pour ça, il faut qu'elle renonce à l'enfant qu'elle porte. "Hors de question !" réplique la jeune femme d'un ton ferme.

Elle a choisi. Le 4 août dernier, Caroline Aigle mettait au monde par césarienne un petit Gabriel. Le 22, elle rendait son dernier souffle, après avoir partagé dix-huit jours sur terre avec son bébé. ELle qui avait tout reçu, elle a donné plus encore à son enfant. Jusqu'à sa propre vie.

J'ai pris cet article dans Le Nouveau Détective n°1320 du 2 janvier 2008. Comme il était bien écrit, je l'ai laissé tel quel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://100pour100provie.forumotion.com/
 
Donner sa vie pour son enfant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PPE (projet pour l'enfant)
» EPP pour enfant de 6ans?et quel vitamines pourl l' hiver
» quoi donner pour remplacer lait et viande à la crèche?
» Un cadre fleuri pour un enfant de 2 ans
» une appli iPad pour donner la voix à un patient??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Personne n'est parfait :: La famille, le mariage, le divorce, le célibat-
Sauter vers: